DIACONAT ROMAND
AccueilAssociation diaconale romandeQu'est-ce qu'un diacre ?TémoignagesIn memoriamFormationForum de la DiaconieHistorique Documents et recherchesDiaconat en RomandieFondations soutenant la diaconie
Le diaconat dans l'Eglise
Le diaconat dans la Bible
Le diaconat dans l'Eglise
Le diaconat en Romandie





Historiquement, le ministère diaconal remonte très probablement au dernier quart du 1er siècle et il s'institutionnalise entre la fin du 1er siècle et le début du 2ème siècle.
Dès ce moment-là, le couple ministère de la Parole et diaconat sera présent, permettant à l'Eglise chrétienne d'exercer à la fois sa mission apostolique et sa mission caritative. Il faut noter que déjà alors, les deux ministères sont consacrés à titre permanent par imposition des mains. Si le ministère de la Parole est avant tout masculin, le ministère diaconale est dès l'origine ouvert aussi bien aux hommes qu'aux femmes.

Les chrétiens d'origine grecque sont les premiers à utiliser le terme "diakonos" qui signifie à la base "serviteur, administrateur, responsable fiscal, assistant cultuel". Par analogie, les personnes chargées de tâches diaconale dans les premières Eglises sont celles qui travaillent très concrètement et sans ménager leurs efforts pour que le message chrétien prenne vie dans la réalité matérielle et quotidienne. Pas étonnant que "la table" soit dès le début le symbole des diacres ! 

Comme nous le vivons aujourd'hui en Romandie, la définition du cahier des charges des diacres reste dès le début très vague... ce qui permet aux premières Eglises, elles aussi, de bénéficier d'une certaine liberté dans leur organisation. Et, à cette époque également, la pénurie de vocations apostoliques pousse les diacre à exercer
parfois parallèlement le ministère de la Parole, même si cette tâche reste accessoire par rapport au "service des tables". Un service des tables qui prend immédiatement une double forme : caritative auprès des pauvres et liturgique.